Cercle Art, Culture et Formation a mis en place des collaborations avec divers acteurs de la vie sociale, culturelle et touristique.

Nous avons réalisé, par exemple, une exposition de chapeaux haute-couture avec Sally Ruddock, lors du Grand Prix de l’Arc de Triomphe, le 30 septembre 2005, au Concorde Saint-Lazare.

Quelques-uns de nos partenaires :
• La Mairie de Paris (Centre d’Action sociale)
• L’Office du tourisme de Paris
• La Maison de la France
• American Express
• IBM
• Cityrama
• Wice
• Le Musée d’Orsay
• La Caisse des Dépôts et des Consignations
• Drouot Formation


Artiste (sculpteur, styliste, chanteuse), chargée de cours à l’université, animatrice d’ateliers d’écriture et de projets culturels, je me suis orientée depuis plus de quinze ans vers la conception d’événements qui mettent en contact public et artistes.

Pour ma part, j’ai toujours produit – des dessins, des objets, du chant- de manière sauvage. Adolescente, je ne savais pas que d’autres travaillaient dans le même esprit.

A Paris, il y a des expos, mais le champ de l’expérience, du contact est réellement démultiplié par des portes ouvertes. Alors pourquoi pas des portes ouvertes toute l’année, éclectiquement, à la demande ?

On parle de désacraliser l’art, peut-être pour moi s’agirait-il d’en avoir plus partout, en changeant d’attitude… Les gens, en discutant avec les artistes, se rendent compte que produire, c’est plutôt une question d’attitude que de performance. Mettre la main à la pâte est un geste aussi « quotidien » qu’un autre.

En tant qu’enseignante et animatrice, je suis bien sûr confrontée à la question du « démarrage », de la relation entre celui qui fait, voit, entend avec son environnement et lui-même. C’est toujours la même défiance envers son propre jugement sur ses œuvres qu’il s’agit d’annihiler…

Claudine Katz